Douze ans après la reconnaissance formelle des accords de groupe dans le Code du travail, la loi Travail (n°2016-1088 du 8 août 2016) consacre véritablement le groupe comme un niveau de négociation à part entière, qui s’imposera désormais tout autant, si ce n’est plus, que la négociation d’entreprise. Explication par Joël Grangé et Jeannie Crédoz-Rosier.

Article publié dans Les Cahiers sociaux – Nº 292 le 3 février 2017 (Réservé au abonnés)