Le gouvernement du Québec a récemment dévoilé la Politique de mobilité durable – 2030 : Transporter le Québec vers la modernité (la « Politique »), ainsi que le Plan d’action 2018-2023 (le « Plan d’action »), un plan d’action de cinq ans pour mettre en œuvre la Politique. Les objectifs mis de l'avant par la Politique sont ambitieux et visent principalement à promouvoir les transports collectifs, améliorer les infrastructures de transport existantes et poursuivre les efforts en matière d’électrification du système de transport.

En vue de mettre en oeuvre la Politique, le Plan d’action décrit des objectifs spécifiques tels que :

  • l’accès par 70% de la population québécoise à au moins quatre services de mobilité durable;
  • une réduction des émissions de gaz à effet de serre (« GES») dans le secteur des transports de 37.5% sous le niveau de 1990;
  • une augmentation de 25% des tonnages de marchandises transbordés dans les ports et les centres intermodaux ferroviaires du Québec; et
  • une réduction de la consommation de pétrole dans le secteur des transports de 40% sous le niveau de 2013.

Ces objectifs seront atteints grâce à un financement substantiel visant à favoriser la mise en œuvre de services de transports durables et efficaces. En ce qui concerne la réduction de la consommation de pétrole, le gouvernement du Québec indique que dès 2025, il ne financera l’acquisition que de véhicules 100% électriques pour le transport de personnes.

Ces lignes directrices relatives au financement seront d’intérêt pour les acteurs de l’industrie du transport qui seront affectés, de près ou de loin, par les mesures, projets, programmes et investissements envisagés par la Politique et le Plan d’action. Les nouveaux investissements annoncés totalisent près de 3 milliards de dollars sur cinq ans et incluent 450,6 M$ pour le Programme d’aide au développement du transport collectif (PADTC), 7,5 M$ pour le Programme de subvention aux véhicules collectifs accessibles (PSVCA) et 20 M$ pour le Programme d’aide à l’intégration modale (PAIM). Le Plan d’action confirme par ailleurs plusieurs investissements déjà annoncés, dont 44,25 M$ pour le Programme visant la réduction ou l’évitement des gaz à effet de serre par le développement du transport intermodal (PREGTI) et 88 M$ pour le Programme de soutien aux investissements dans les infrastructures de transport maritime (PSIITM).

Ensemble, la Politique et le Plan d’action indiquent clairement que, dorénavant, le financement du secteur public de l’industrie du transport du Québec sera axé sur la durabilité, l’électrification et l’efficacité énergétique.