Voici le troisième volet de notre série de six publications destinées à vous aider, étape par étape, à réussir vos investissements dans des entreprises en difficulté.

Une fois que vous avez repéré une occasion d’investissement dans une entreprise en difficulté, élaboré une stratégie et communiqué avec l’entreprise pour lui faire part de votre intérêt, c’est le moment de faire votre contrôle diligent. À ce stade, vous examinez en profondeur l’entreprise en difficulté pour en comprendre la performance et la rentabilité et vous évaluez les options de redressement de l’entreprise.

Gérer la complexité en toute connaissance de cause

Le contrôle diligent d’une entreprise en difficulté comporte chaque fois des défis différents.

  • Comparabilité : L’analyse des résultats historiques doit être comparable au plan de redressement de l’entreprise. Étant donné que l’entreprise fera l’objet d’un redressement, l’information historique est pertinente uniquement dans la mesure où elle permet de faire des projections post-transaction. Pour savoir à quoi pourrait ressembler l’entreprise après la transaction, les acheteurs doivent souvent regarder plus loin en arrière dans l’historique de l’entreprise. Ils doivent également faire un contrôle diligent de manière détaillée pour avoir une analyse de sensibilité significative lors de la modélisation de l’incidence de la fermeture d’une division ou de la restructuration de contrats existants.
  • Calendrier : Faites le contrôle diligent rapidement pour préserver la valeur de l’entreprise et conclure la transaction. Cela signifie que vous devez vous concentrer uniquement sur les inducteurs de valeur importants et utiliser la technologie, comme les outils de contrôle diligent axés sur l’analytique des données.
  • Accès à la direction : Planifiez avec soin les interactions avec la direction et concentrez-vous sur les questions importantes. L’équipe de direction de l’entreprise en difficulté se souciera probablement davantage de trouver une solution pour réussir à verser la paie que de répondre à vos demandes de données. Il est également important que vous et vos conseillers évaluiez l’équipe de direction en vous demandant quels sont les membres de l’équipe qui devraient être remplacés, ceux à conserver et ceux qui sont essentiels à votre projet d’investissement, le cas échéant.

Lors du contrôle diligent d’une entreprise en difficulté, les bonnes questions visent à comprendre l’historique de l’entreprise pour obtenir un portrait de ce qu’elle pourrait être. En tant qu’investisseur, posez les questions suivantes :

  • Comment l’entreprise en est-elle arrivée là? Les réponses superficielles expliquant comment l’entreprise s’est retrouvée dans cette situation, telles que le ralentissement économique ou la baisse des prix des matières premières, ne suffisent pas. En y regardant de plus près, on constate parfois qu’il s’agit d’une combinaison de facteurs, qui peuvent être plus profonds que ce qu’il y paraît en surface. Il peut s’agir d’une gamme de produits déficiente qui nuit aux gammes populaires ou d’une mauvaise gestion qui fait dériver l’entreprise.
  • Que puis-je changer? Une situation de difficulté offre une liberté nouvelle à un acheteur potentiel et la possibilité de « bien faire les choses » à mesure que l’entreprise se redresse. Grâce à une compréhension approfondie de la manière dont l’entreprise est arrivée là où elle est, vous serez en mesure de déterminer les éléments que vous pouvez modifier et ceux qui sont hors de votre contrôle. Les mesures à prendre pourraient comprendre le remaniement des effectifs de l’entreprise, la modification de la structure du capital, la négociation des passifs historiques ou l’annulation de contrats de location d’endroits non rentables.
  • Quels sont les aspects qui doivent bien aller pour que l’entreprise soit rentable et quels sont ceux qui pourraient mal aller? En quoi votre approche sera-t-elle différente de celle du propriétaire précédent et sur quoi repose la réussite de l’entreprise? Il pourrait s’agir d’injecter du capital ou d’être capable de tirer le maximum des entreprises complémentaires que vous possédez. De même, dans le cas d’un nouveau plan stratégique, il est essentiel de comprendre les aspects qui peuvent mal aller, particulièrement les facteurs qui sont hors de votre contrôle, tels qu’un recul des prix du marché, une variation des taux de change ou une nouvelle politique gouvernementale.

Les outils dont vous avez besoin pour réussir

De nombreux acheteurs d’entreprises en difficulté connaissent du succès en utilisant des outils et des approches de contrôle diligent axés sur l’analytique des données. Au lieu de partir d’états financiers généraux et de creuser plus loin, ils partent de données transactionnelles ou de données de produits détaillées, puis bâtissent leur analyse. Les outils modernes d’analytique de données peuvent gérer des ensembles de données d’à peu près n’importe quelle taille et permettent de faire des mises à jour hebdomadaires ou même quotidiennes à mesure que le contrôle diligent progresse. En obtenant un ensemble de données dès le départ, les acheteurs peuvent mieux utiliser le temps de la direction pour répondre à des questions hypothétiques, plutôt que d’extraire simplement des données.

Un tiers indépendant peut contribuer à accélérer le processus du contrôle diligent et, dans certains cas, à en augmenter l’exactitude, étant donné que les entreprises en difficulté peuvent être plus enclines à partager des données avec une personne de confiance de l’extérieur. Dans une situation de difficulté, la vitesse et la confiance sont déterminantes. Pour vous aider à en apprendre le plus possible sur l’entreprise cible, parlez à un professionnel qui a réalisé ce type de transaction auparavant et qui sait ce qui fonctionne ou non. Ce que vous apprenez durant le processus de contrôle diligent vous permettra de valider l’hypothèse globale de la transaction et vous aidera à déterminer les probabilités que votre stratégie se concrétise.

Une fois que vous avez fait votre contrôle diligent, il est temps de structurer la transaction, que nous aborderons dans notre prochaine publication.