Le cadre de référence éolien définit les orientations stratégiques du secteur. Sans force réglementaire ou légale, "le cadre de référence" actuel est un document approuvé par le gouvernement wallon depuis le 18 juillet 2002.

Ce document vieillissant reprend les consignes, usages et coutumes à respecter lorsqu’un opérateur initie une procédure de demande d’exploitation d’un ou plusieurs mâts. Il y est décrit les critères à prendre en considération lors du développement d'un projet comme les distances par rapport à certaines infrastructures ou par rapport aux habitations, les zones dans lesquelles il est souhaitable de développer des parcs, le type de machine, etc.

Le 22 février 2013, le gouvernement wallon s’est accordé sur l’orientation d’un nouveau cadre de référence pour l’implantation d’éoliennes en Wallonie et sur un objectif ambitieux de 4500 GWh d’ici 2020.

Le nouveau cadre de référence favorisera l’implantation d’environ 80 éoliennes par an pour atteindre, en 2020, un parc total de 900 à 1000 éoliennes (226 actuellement).

Une des grandes nouveautés vient de la désignation de la SOFICO par le gouvernement pour installer 200 éoliennes le long des autoroutes wallonnes.

Ce cadre est aussi assorti d'une cartographie ‘positive’ qui identifie les zones les plus favorables à l’implantation des parcs éoliens. On en compte une cinquantaine. Cette cartographie ne sera définitive qu'après consultation des communes et enquête publique.