Une discothèque a été obligée de changer de nom à la suite d’une menace d'action à son encontre par Advance Publications, éditeur du prestigieux magazine de mode Vogue en Angleterre. Le club avait été créé à Burnley, dans le nord de l'Angleterre, en 2002. Ses propriétaires ont à présent jusqu'au 9 janvier 2018 pour le rebaptiser et cesser tout exploitation du nom « Vogue » sur les réseaux sociaux.

Les gestionnaires Rebecca et Jason McQuoid critiquent l'action des éditeurs de Vogue. « Personne ne va se dire que Kate Moss pourrait être au club Vogue de Burnley cette semaine », ont-ils déclaré à la radio locale 2BR. « Tout le monde sait que nous n’avons rien à voir avec le magazine. C’est de l'intimidation, je ne vois pas d’autre mot – C’est une grosse société qui décide d’intimider un petit ». Cependant, selon la BBC, le magazine a demandé aux McQuoid de changer le nom du club.

Le changement de nom entraînera probablement des coûts considérables: le revêtement de la façade devra être modifié, de nouvelles campagnes publicitaires seront mises en place et les uniformes des employés seront mis à jour. Les comptes du club devront également être modifiés sur les réseaux sociaux.

Cela aurait-il pu être évité? Les spécialistes du droit des marques rencontre régulièrement ce type de situation dans lesquelles une société doit engager des changements coûteux et souvent inutiles suite à de telles menaces d'action en justice. C'est pour cette raison que nous conseillons toujours aux propriétaires de marques - de toutes tailles et secteurs d’industries - d'effectuer une recherche de disponibilité avant le lancement de toute nouvelle marque.

De tels exemples d'action ne sont pas aussi rares que vous pourriez le penser. Plus tôt cette année, une salle de musique, située dans le Yorkshire, appelée « The Ritz » s’est vue obligée de changer son nom sous la menace d’une une action en justice par les propriétaires du célèbre hôtel de Londres. La salle avait fonctionné sous ce nom pendant 80 ans, mais semble avoir récemment attiré l'attention du London Ritz en raison de sa présence sur les réseaux sociaux.