Pour conclure la série de billets sur l’affaire des claviers brevetés par Blackberry, et les accusations de contrefaçon ICI, un règlement a été annoncé.  Selon un porte-parole de Blackberry, les claviers accusés ne pourront pas être vendus par Typo Products pour des appareils portatifs avec des écrans de moins de 7.9 pouces.

7.9 pouces, c’est une petite tablette!

Sans poser de jugement, sans analyse complète du dossier, ne peut-on pas conclure que les brevets « ont fait la job » dans cette histoire?