Le délégué syndical peut renoncer à son mandat en informant l’organisation syndicale qui l’a désigné de sa renonciation. Dès lors que le salarié n’a pas informé l’organisation syndicale qui l’a désigné de sa volonté de mettre fin de façon anticipée à son mandat de délégué syndical, ce mandat n’a pas pris fin et le salarié ne peut être être licencié sans autorisation de l’inspecteur du travail.

[Cass. soc., 6 avril 2016, n°14-23.198 FS-P+B]