En matière d’élections professionnelles, l’utilisation d’une urne non transparente ne constitue pas une violation d’un principe général du droit électoral.

Cass soc 24 mai 2016, n° 15-20.541, FS-PB