Les messages adressés par le salarié à son supérieur hiérarchique l’accusant de vol de dossier, de lâcheté et de malhonnêteté dans l’exercice de ses fonctions, sont excessifs et injurieux et excédent l’expression de simples divergences de points de vue professionnels. Ils sont d’autant moins acceptables qu’ils ont été envoyés en copie aux deux collaborateurs du salarié et ne peuvent que perturber les relations de travail.

Ce comportement constitue une cause réelle et sérieuse de licenciement.

Cass. soc. 29 juin 2016 n° 14-28.838 FD