Lors du discours du Trône du 15 septembre 2016, le gouvernement de l’Ontario a annoncé l’élargissement de son Initiative d’économies d’énergie en milieu industriel (IEEMI), ce qui rendra un plus grand nombre d’entreprises admissibles à un programme leur permettant d’abaisser considérablement leurs coûts d’électricité annuels, en réduisant leur consommation d’électricité provenant du réseau provincial pendant les périodes de pointe.

Même si l’IEEMI de l’Ontario est en place depuis 2011, seuls certains types de clients industriels peuvent participer au programme à l’heure actuelle et à la condition uniquement que leur demande horaire moyenne d’électricité dépasse trois mégawatts (MW).

En septembre 2016, le gouvernement de l’Ontario a annoncé que l’IEEMI serait étendue pour inclure tous les types d’entreprise et que le seuil d’accès au programme de 3 MW serait abaissé. Plus de 300 entreprises participent déjà à l’IEEMI, et le gouvernement prévoit que plus de 1 000 nouvelles entreprises y seront admissibles après l’élargissement du programme.

COMMENT LES ENTREPRISES PEUVENT-ELLES RÉDUIRE LEURS COÛTS D’ÉLECTRICITÉ GRÂCE À L’IEEMI?

Rajustement global

L’IEEMI permet aux entreprises de réaliser des économies sur la partie de leurs coûts d’électricité visée par le rajustement global, cette charge représentant la composante de loin la plus importante des coûts d’électricité d’une entreprise typique. Le rajustement global varie d’un mois à l’autre en fonction de nombreux facteurs, et certains mois, les clients non admissibles à l’IEEMI doivent payer plus de 100 $ CA par mégawattheure (MWh) consommé (par exemple, la charge du rajustement global pour les clients non admissibles à l’IEEMI a atteint 111,32 $ CA/MWh en avril 2016).

Les clients non admissibles à l’IEEMI sont appelés « clients de catégorie B », tandis que les clients admissibles à l’IEEMI sont désignés comme les « clients de catégorie A ».

Les clients de catégorie B paient le taux de rajustement global mensuel normal sur toute l’électricité qu’ils consomment au cours du mois (par exemple, si une entreprise consomme 1 000 MWh au cours d’un mois et que le taux de rajustement global est de 100 $ CA pour ce mois, des frais de rajustement global figurant sur leur facture du mois seraient de 100 000 $ CA, en plus des coûts du produit de base et de distribution).

Or, les clients de catégorie A sont facturés selon un mode de calcul complètement différent. Le rajustement global payé par les clients de catégorie A varie d’un client à l’autre selon l’électricité consommée sur le réseau provincial, pendant les cinq heures de l’année où la demande globale d’électricité en Ontario a été la plus élevée, ce que l’on appelle « périodes de pointe simultanées ». Si un client de catégorie A a consommé en moyenne 1 % de la demande provinciale d’électricité pendant les cinq périodes de pointe simultanées d’une année, son taux de rajustement global correspondra à 1 % de tous les coûts du rajustement global pour l’année qui suit.

Stratégies de réduction de la demande pendant les périodes de pointe simultanées

L’IEEMI permet à un client de faire diminuer ses coûts du rajustement global en prenant des mesures pour réduire la quantité d’électricité qu’il consomme sur le réseau provincial, pendant les cinq périodes de pointe simultanées de l’année (par exemple, si un consommateur de catégorie A représente 2 % de la demande provinciale d’électricité la plupart du temps et qu’il parvient à réduire sa demande moyenne d’électricité provenant du réseau provincial pour qu’elle représente 1 % de l’électricité consommée pendant les cinq périodes de pointe simultanées, il sera uniquement facturé en fonction d’une consommation de 1 % pour l’année qui suit).

Les clients de catégorie A emploient une variété de stratégies pour prévoir les périodes de pointe simultanées et diminuer ainsi leurs coûts. L’Independent Electricity System Operator de l’Ontario publie de l’information sur la consommation en temps réel qui permet aux clients d’estimer le moment où les périodes de pointe simultanées sont susceptibles de se produire, et les clients de catégorie A peuvent prendre des mesures pour réduire leur consommation d’électricité provenant du réseau provincial pendant ces périodes. Même si un client peut difficilement réduire sa consommation totale pendant les périodes de pointe simultanées, il peut toujours abaisser ses coûts du rajustement global en se procurant de l’énergie auprès d’une autre source que le réseau provincial pendant les périodes de pointe simultanées.

Les entreprises qui ne sont actuellement pas admissibles à l’IEEMI, mais qui consomment tout de même une grande quantité d’électricité, devraient se renseigner pour savoir si elles pourront réduire leurs coûts d’électricité en participant à l’IEEMI une fois que celle-ci aura été élargie.