La première dame américaine Melania Trump a engagé un avocat dans son pays natal, la Slovénie, pour agir contre l'utilisation non autorisée de son nom et de son image. Depuis que son mari Donald Trump a été élu président des États-Unis, son nom et son image sont utilisés sur une variété de produits sans sa permission.

En Slovénie, des quantités croissantes de produits représentant l'ancien top-model sont mises sur le marché. Par exemple, des pots de miel sont vendus portant des étiquettes avec une photo de Melania et la légende «du jardin de Melania Trump». D'autres exemples de produits sont également vendus comme les chaussures, la lingerie, les gâteaux et même une salade portant son nom.

Selon la loi slovène, l'utilisation du nom ou de la photo d'une personne sans son consentement n'est pas autorisée. Un cabinet d'avocats mandaté par Melania a donc publié un communiqué de presse pour avertir les contrevenants éventuels. Son avocat a prévenu que l’utilisation du nom « Melania Trump » à des fins commerciales était contraire à la loi et constituait à une violation des droits personnels de la Première Dame. Cependant, jusqu'à présent, la Première Dame n'a pas pris d'autres mesures légales en Slovénie.

Melania - c'est génial Aux États-Unis, la Première Dame est titulaire d’un certain nombre de marques: MELANIA pour des montres et bijoux, MELANIA pour des cosmétiques et MELANIA TRUMP pour des bijoux et cosmétiques.

Aux Etats-Unis, le droit des marques requiert le consentement de la personne dont le nom ou l’image est utilisé à titre de marque. L’enregistrement des marques pour lesquelles ce consentement n’aura pas été accordé sera donc refusé. Cela s'applique également aux prénoms, aux noms abrégés, aux pseudonymes ou encore aux titres permettant d’identifier un individu vivant en particulier. Par exemple, la marque « Princesse KATE » fait clairement référence à Catherine (Kate) Middleton et la marque « OBAMA PAJAMA » est directement liée à l'ancien président Barack Obama. Cela signifie que si les propriétaires de ces demandes de marque n'ont pas obtenu le consentement des personnes concernées, l’enregistrement de ces marques sera probablement refusé.

Le droit américain des marques dispose en outre, que l’utilisation du nom d'une personne célèbre à titre de marque de commerce suggère un lien entre la personne célèbre en question et la marque. Cela garantit également le refus de la demande de marque. En juillet dernier, un tiers a tenté d'enregistrer MELANIA DIET aux États-Unis. La probabilité de confusion avec la Première Dame a été considérée comme étant élevée, Melania Trump étant connue pour son image de «santé et forme physique». Par conséquent, l'enregistrement de MELANIA DIET a été refusé par l'USPTO.

Les demandes de marques déposées contenant le nom de Melania Trump ou toute autre référence claire à la Première Dame sont susceptibles d'être refusées par l'USPTO, à moins que le demandeur ne puisse démontrer qu'il a le consentement de Mme Trump.

Pour plus d’informations, rapprochez-vous de votre consultant Novagraaf.

Tweet