Est dépourvu de cause réelle et sérieuse le licenciement de la salariée en arrêt de travail dont l’absence provoquait un dysfonctionnement majeur au sein de l’entreprise, contrainte de recruter un salarié sous contrat de travail à durée indéterminée pour pourvoir à son remplacement définitif, dès lors que l’employeur n’a pas procédé au remplacement définitif. Cette absence de cause réelle et sérieuse n’est pas un élément de nature à laisser présumer l’existence d’une discrimination fondée sur l’état de santé et entraînant la nullité du licenciement.

[Cass. Soc., 27 janvier 2016, n°14-10084, F-P+B]